Lecture : notre sélection de romans pour l’été

Avec l’été et les vacances, riment souvent lectures et romans rafraîchissants !

Il y a ceux que j’ai aimés et qui trouveraient une jolie place dans vos valises et il y a ceux que j’aimerais glisser dans la mienne.

Petit tour d’horizon des livres à lire sur la plage, dans son jardin ou au bord de la piscine, pour de doux moments au soleil !

Ceux que j’ai aimés :

L’odeur de la colle en pot, d’Adèle Bréau

Mon coup de cœur de ce début d’été découvert grâce à Fanny du blog Anything is possible ! Si vous aussi, vous avez eu 13 ans au début des années 90, ce livre devrait vous plaire également ! Petit plongeon dans le passé, au temps des Game Boy, des walkman, de Claudia Shiffer et du parfum Anaïs Anaïs… Vous vous retrouverez sans doute un peu aussi dans Caroline, qui raconte si bien et de façon touchante sa vie d’adolescente et ses bouleversements, au milieu d’une famille au bord de l’explosion. J’ai retrouvé beaucoup de points communs avec ma petite vie de l’époque, empreinte au même désordre familial, au même âge… Nostalgie et souvenirs qui font l’effet d’un petit bonbon à déguster !

Le résumé :

« Septembre 1991. Caroline a treize ans et intègre son nouveau collège. Avec ses parents et sa sœur Charlotte, ils ont quitté la banlieue pour s’installer à Paris, dans un appartement trop grand où les liens se distendent chaque jour.  S’il voulait se rapprocher de ce travail qui le dévore, le père est pourtant de plus en plus absent. Quand il est là, c’est vêtu de ce blouson qu’il ne quitte plus, et de cet air qui semble dire son désir de partir loin. Autour de l’unique téléphone fixe de la maison se chuchotent les secrets d’une famille en plein chaos : le chagrin de la mère, la fuite du père et les tourments adolescents de l’héroïne, qui déroule le fil de cette année si particulière où l’enfance s’éloigne. Caroline restitue le portrait d’une génération désenchantée, les professeurs, les premiers flirts, les cafés où l’on fume encore, les cabines téléphoniques, les vidéoclubs, la musique triste dans son walkman, les cahiers Clairefontaine, les Guignols de l’Info, le bruit des craies et c’est toute une époque qui ressurgit comme lorsqu’on plonge son nez dans ces petits pots de colle à l’odeur d’amande.Récit d’un temps révolu autant que de l’adolescence, L’Odeur de la colle en pot peint avec légèreté et mélancolie le moment de bascule entre l’enfance et l’âge adulte, une période bouleversante et intemporelle. »


Quand nos souvenirs viendront danser, de Virginie Grimaldi

On adore Virginie Grimaldi ! Ses romans sont toujours la garantie d’un beau moment de lecture ! Rires et larmes sont à chaque fois au rendez-vous et le dernier ne déroge pas à la règle ! Il est tendre, profond, sincère et rempli de douceur… On y retrouve, comme dans chacun de ses récits, des passages qui nous touchent plus intimement, comme si l’auteure lisait un peu en nous. Une belle histoire authentique et touchante, sur le temps qui passe et les souvenirs que l’on garde…

Le résumé :

« Lorsque nous avons emménagé impasse des Colibris, nous avions vingt ans, ça sentait la peinture fraîche et les projets, nous nous prêtions main-forte entre voisins en traversant les jardins non clôturés.
Soixante-trois ans plus tard, les haies ont poussé, nos souvenirs sont accrochés aux murs et nous ne nous adressons la parole qu’en cas de nécessité absolue. Nous ne sommes plus que six: Anatole, Joséphine, Marius, Rosalie, Gustave et moi, Marceline.
Quand le maire annonce qu’il va raser l’impasse – nos maisons, nos souvenirs, nos vies -, nous oublions le passé pour nous allier et nous battre . Tous les coups sont permis: nous n’avons plus rien à perdre, et c’est plus excitant qu’une sieste devant Motus. »
À travers le récit de leur combat et une plongée dans ses souvenirs, Marceline livre une magnifique histoire d’amour, les secrets de toute une famille et la force des liens qui tissent une amitié. »


Avec des si et des peut-être, de Carène Ponte

La version « poche » est sortie il y a peu de temps, et c’est du coup très pratique à glisser dans les bagages ! Un roman divertissant, agréable à lire, qui nous rappelle que les choix que l’on fait ne sont pas toujours un hasard… Un vrai « feel-good » pour un moment de détente et de légèreté !

Le résumé :

« Aimeriez-vous savoir quelle serait votre vie si vous aviez fait d’autres choix ? 
Prof de français au lycée de Savannah (-sur-Seine), Maxine vit en colocation avec Claudia (et ses crèmes au jus d’herbe fermenté), elle aime Flaubert (ses élèves, Stromae), courir avec ses deux meilleures amies (trois cents mètres) et aller chez le dentiste (sa sœur).
Maxine croit aux signes et aux messages de l’Univers. Pourtant elle ne peut s’empêcher de se demander : « Et si j’étais allée ici plutôt que là, si j’avais fait ceci au lieu de cela, ma vie serait-elle chamboulée ? »
En bonne prof de français, Maxine aime le conditionnel…
Mais à trop réfléchir Avec des si et des peut-être, ne risque-t-on pas d’oublier de vivre au présent ? Et si la vie décidait de lui réserver un drôle de tour ? »


Ceux que j’aimerais lire

La cerise sur le gâteau, d’Aurélie Valognes

J’avais beaucoup aimé « Mémé dans les orties » et « En voiture Simone », les romans précédents d’Aurélie Valognes, que j’avais d’ailleurs lus en vacances… J’ai du coup, envie d’embarquer le dernier dans ma valise !

Le résumé :

« La vie est mal faite : à 35 ans, on n’a le temps de rien, à 65, on a du temps, mais encore faut-il savoir quoi en faire…
Bernard et Brigitte, couple solide depuis 37 ans, en savent quelque chose.
Depuis qu’elle a cessé de travailler, Brigitte profite de sa liberté retrouvée et de ses petits-enfants. Pour elle, ce n’est que du bonheur. Jusqu’au drame : la retraite de son mari !
Car, pour Bernard, troquer ses costumes contre des pantoufles, hors de question. Cet hyperactif bougon ne voit vraiment pas de quoi se réjouir. Prêt à tout pour trouver un nouveau sens à sa vie, il en fait voir de toutes les couleurs à son entourage !
Ajoutez à cela des enfants au bord de la crise de nerfs, des petits-enfants infatigables, et surtout des voisins insupportables qui leur polluent le quotidien…
Et si la retraite n’était pas un long fleuve tranquille ?
Un cocktail explosif pour une comédie irrésistible et inspirante. »


Changer l’eau des fleurs, de Valérie Perrin

Il y a eu beaucoup de critiques positives sur ce roman l’année dernière (il a d’ailleurs reçu plusieurs prix), et là, il est également sorti en version poche récemment ! On le prend avec nous 🙂 !

Le résumé :

« Violette Toussaint est garde-cimetière dans une petite ville de Bourgogne. Les gens de passage et les habitués viennent se réchauffer dans sa loge où rires et larmes se mélangent au café qu’elle leur offre. Son quotidien est rythmé par leurs confidences. Un jour, parce qu’un homme et une femme ont décidé de reposer ensemble dans son carré de terre, tout bascule. Des liens qui unissent vivants et morts sont exhumés, et certaines âmes que l’on croyait noires, se révèlent lumineuses. »


Une rencontre au bord de l’eau, de Jenny Colgan

Si vous nous suivez, vous savez qu’on a déjà lus plusieurs romans de Jenny Colgan et qu’on aime le côté « iodé » authentique et réconfortant que l’on retrouve dans ses romans. J’avais d’ailleurs lu « Une saison au bord de l’eau » et je serais ravie de retrouver Flora et de découvrir ses nouvelles aventures.

Le résumé :

« La suite des aventures de Flora et des habitants sur l’île de Mure, qui, bousculé dans leur quotidien bien tranquille, ouvrent leur horizon culturel !
Flora MacKenzie a troqué sa vie londonienne pour ouvrir un charmant café au bord de l’eau sur l’île écossaise de Mure, où elle a retrouvé sa famille. Elle vit désormais avec Joel, son ancien patron au caractère bien trempé. Mais Flora va découvrir que la vie lui réserve de nouvelles surprises, comme ces baleines qui s’approchent de la plage. Est-ce un bon ou un mauvais présage ? Avec Lorna, sa meilleure amie institutrice sur l’île, elles vont au même moment découvrir l’histoire de Saïf, un médecin réfugié, qui va bouleverser les habitudes des habitants de la petite île.
Voici le nouveau délicieux roman de Jenny Colgan qui est aussi drôle, réconfortant et imprévisible que l’amour lui-même. Les lectrices retrouveront les recettes appétissantes qui émaillent les ouvrages de Jenny. »


Et vous ? Vous les avez lus ? Vous avez de chouettes romans à nous conseiller pour l’été ?


Si vous aimez notre univers et nos articles, n’oubliez pas de vous abonner à notre page Facebook, notre compte Instagram ou de nous suivre sur Hellocoton.

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires

  1. Merci beaucoup pour les conseils! Je me suis intéressé par Adèle Bréau. En fait, je suis en recherche d’un livre intéressant et léger sur Côte d’Azur. J’ai lue “Le château de ma mère” de Marcel Pagnol. Et j’ai passée beaucoup de bons moments en le lisant. Mais maintenant je veux trouver quelque chose de contemporain.

    • Laurélie Répondre

      J’ai adoré lire le Chateau de ma mère quand j’étais plus jeune ! J’espère que vous trouverez votre bonheur dans cette sélection… D’autres blogs et sites proposent également plein de chouettes idées lecture 😉

Répondre à Laurélie Effacer le message

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Navigate