Nettoyage de printemps : se débarrasser de ce qui nous encombre

Le printemps est arrivé et ces derniers jours, il n’a pas été avare en soleil et températures toutes douces. Tant mieux, nous ça nous donne un maximum d’énergie. Et d’énergie, il va en être question dans cet article qui fait écho à nos 12 défis à relever en 2017 puisqu’on vous avait promis de vous parler en mars (ouf, in extremis) de désencombrement. Let’s go ! 

Pourquoi désencombrer son intérieur, c’est aussi désencombrer son esprit

Nous vivons tous dans un intérieur qui nous ressemble. Nous le créons à notre image, nous y ajoutons notre personnalité, nos goûts, mais aussi nos émotions. Notre intérieur est en quelques sortes un miroir de qui nous sommes et de comment nous nous sentons. Mais à l’inverse, nous sommes également influencés de manière quotidienne par notre environnement. Les couleurs, par exemple, jouent sur notre moral, notre niveau d’énergie.

Alors, lorsque l’on vit quotidiennement dans un intérieur encombré, c’est notre esprit qui se met sans dessus-dessous. On se sent plus facilement fatigué, on a des difficultés à réfléchir de manière claire, la morosité nous gagne.

De tout cela, on n’en veut pas, n’est-ce pas ? Alors, on va faire en sorte que notre intérieur et notre esprit soit désencombré, aéré grâce à nos petits défis à mettre en place facilement, en 7 jours seulement.

Jour 1 : On trie ses vêtements

On a toutes dans notre dressing les vêtements suivants : ceux qui ne nous vont plus, ceux qui ne nous ont jamais été et les vêtements usés qu’on garde « au cas où ». J’ai une mauvaise nouvelle pour eux, on va s’en débarrasser. Prenez un chronomètre et fixez-vous une heure pour :

  • Jetez dans un sac poubelle les vêtements usés, déchirés, décolorés.
    La seule raison pour laquelle vous êtes autorisée à conserver une de ces vieilleries est un attachement émotionnel important. Par exemple, dans ma penderie, j’ai un tout petit gilet d’enfant. Il est à moi et c’est le tout dernier vêtement que ma grand-mère maternelle m’a tricoté. Je ne vais pas m’en débarrasser. Pareil pour vous.
    Mais le reste, poubelle !
  • Trier les vêtements que vous n’avez jamais porté.
    Vous n’aviez pas pris la bonne taille de jeans et vous vous êtes dit que vous alliez bien les perdre un jour ces petits kilos.
    Vous la trouviez trop jolie dans la boutique cette petite robe. Mais sur vous, beaucoup moins.
    Et qu’est-ce qui  vous a pris d’acheter ce petit haut kaki alors que c’est une couleur qui vous fait un teint de navet ?
    Ces vêtements, vous pouvez les revendre lors d’un vide-dressing, dans un magasin de seconde main ou à vos copines ! Allez hop, dans la caisse à revendre.
  • Trier les vêtements que vous n’avez plus porté depuis un bail.
    Ici, on reprend le principe des deux précédents points. S’ils sont trop vieux, démodés, ils vont dans la poubelle. S’ils sont encore beaux, mais qu’il ne vous vont plus, caisse à revendre.

Vous ne vous sentez pas l’envie, le temps ou l’énergie pour revendre vos vêtements ? Pensez aux associations ! Et voilà, déjà une étape de notre défi de mars de relevée !

Jour 2 : on trie ses papiers

Vous aussi vous avez un endroit de la maison dans lequel vos papiers, votre courrier, vos factures et vos magazines s’entassent ? Il va falloir s’en occuper. Pour ce faire, il vous faut une grosse farde A4, un stylo, des intercalaires et une perforatrice.

De nouveau, vous vous fixez une heure pour trier en deux piles les papiers que vous gardez et ceux que vous jetez. Quand vous avez terminé, vous jetez la seconde pile et vous classez la première pile dans la farde. Vous faites plusieurs catégories : Factures téléphonie, internet et tv – Factures achats électro – Documents administratifs –  Documents de santé – Fiches de paie – Relevés bancaires –  Impôts …

Le mieux, c’est de faire une farde par année et de s’y coller tous les mois. Vous verrez, vous y gagnerez en ordre à la maison, mais aussi en temps et énergie quand il vous faudra retrouver un papier pour faire fonctionner une garantie !

Jour 3 : le tiroir à n’importe quoi

On est nombreuses à avoir un tiroir, une armoire, un coin caché dans lequel on fourre tout le petit n’importe quoi : les bons de réduction qu’on finira par oublier, les menus des livreurs de pizza/chinois/mexicain du coin, trois trombones, deux cartes de visite, une boite d’allumettes et j’en passe.
La raison de l’existence de ce tiroir à n’importe quoi, c’est que ces choses n’ont pas de place identifiée dans votre maison. Votre défi du jour, c’est donc de trouver une place pour chacune de ces choses et de vous y tenir désormais !

Jour 4 : les armoires de la salle de bain

Les produits de beauté et de maquillage, ça fait parfois un peu ressortir notre coté « écureuil »… On garde, on conserve, on fait des réserve. Et puis les dates de péremption sont dépassées !
Alors, aujourd’hui, on reprend notre bon vieux chrono, on se refixe une heure et on sort un grand sac poubelle. On y met :

Tous les produits ouverts depuis trop longtemps, dont la texture a changé, le parfum a tourné, la couleur s’est modifiée. On jette aussi les crèmes solaires de l’année précédente parce que le filtre UV ne sera plus optimal cet été. Enfin, on n’hésite pas et on se débarrasse de tous ces produits qui ne nous ont pas convenu, qui nous ont donné des rougeurs, des boutons, des démangeaisons.

Encore une bonne chose de faite !

Jour 5 : Une bibliothèque minimaliste

Si vous lisez beaucoup, vous devez avoir le même problème d’encombrement que celui que j’avais : des livres partout, des livres à n’en plus finir. J’ai fini par me débarrasser de la plupart en triant selon cette méthode :

  • J’ai gardé les livres de cuisine qui me ressemblent, pour jeter un œil à mes recettes préférées de temps en temps ou y puiser de nouvelles inspirations
  • J’ai également gardé quelques livres qui m’avaient profondément marquée, qui m’avaient accompagnée dans la vie
  • J’ai gardé quelques incontournables (coucou la saga Harry Potter), parce que quelqu’un de la maison finira bien par les relire un jour
  • J’ai aussi gardé mes guides touristiques, mais uniquement parce que chacun me relie à un voyage et que les voyages, chez moi, c’est important !

Le reste, j’ai donné. Vous trouverez toujours quelqu’un qui aime lire, une association qui recherche des bouquins, une bibliothèque, un concept de partage sympa….Faites de la place !

Jour 6 : on traque les ramasse-poussières

Quand j’utilise le terme de ramasse-poussière, j’ai un peu l’impression d’être ma grand-mère. Pourtant, ça veut tellement bien dire ce que ça veut dire. Un ramasse-poussière, c’est un objet dont on n’a aucune utilité et qui… ramasse la poussière puisqu’il ne bouge jamais. Par extension, je l’applique aux bibelots, aux décorations qu’on laisse par habitude.
Se débarrasser de tout ce bazar vous prendra plus qu’une heure, mais c’est sans doute la partie la plus importante de notre défi. De nouveau, il faudra trier en trois catégories : ce qu’on garde, ce qu’on jette, ce qu’on donne/revend. Ne jetez jamais un objet auquel vous êtes trop attachée. Mais le vase moche de tata Simone, le coussin qui ne vous plait plus, le plaid tout déplumé, on s’en débarrasse.

Il vous reste une dernière étape…

Jour 7 : on choisit de ne plus encombrer !

Et oui, ce jour 7, c’est un peu comme un jour de vacances puisqu’on ne rangera/triera/jettera rien.
On va juste apprendre à ne plus se laisser envahir en appliquant une seule petite règle.

Une chose entre dans la maison, une chose en sort !

C’est assez simple comme philosophie, vous allez voir. Il suffit, au moment de faire un nouvel achat, de réfléchir à ce dont vous allez vous débarrasser en rentrant pour lui faire une place. Tout en respectant une certaine logique (on ne jette pas une petite cuillère en plastique pour faire rentrer un nouveau sac à main), on se pose ainsi la question de savoir où on rangera notre nouvelle acquisition. C’est aussi un moyen de se demander si on en a réellement besoin…

Voilà, votre semaine de désencombrement s’achève ici. Si vous suivez ces quelques idées, vous devriez bien vite y voir plus clair et vous sentir mieux chez vous. Ça vous tente ? Vous allez tenter le coup ? Alors venez nous raconter comment ça s’est passé !

À très vite !


Si vous aimez notre univers et nos articles, n’oubliez pas de vous abonner à notre page Facebook, notre compte Instagram ou de nous suivre sur Hellocoton.

Rendez-vous sur Hellocoton !

10 commentaires

  1. Hello ! Très bonne idée que de désencombrer. j’avoue que ça fait des semaines que je suis sur le coup mais la maison est grande et la remorque si petite. Mais chaque semaine je vois une amélioration et ça fait du bien au moral ! Très jolis pots à cactus, j’adore 🙂

    • Vanessa Répondre

      Hihi, la remorque n’est pas très grande non plus ici 😉
      L’important, c’est d’avancer, même petit à petit et de se sentir mieux après.
      Ce qui est fait n’est plus à faire !

  2. Ces derniers mois, j’ai l’impression d’avoir désencombré mon chez moi au maximum !
    Comme ça fait du bien 🙂
    Il y a bien encore une chose à laquelle je n’ai pas eu le courage de m’affronter : les papiers.
    Je déteste déteste déteste ça… C’est pas faute de répéter à plusieurs reprises : « bon il faut VRAIMENT qu’on trie nos papiers » ! Allez j’y crois ! 🙂

    • Vanessa Répondre

      Avant, j’étais comme toi, je détestais ça aussi. Je laissais trainer, je reportais sans cesse.
      Mais un jour, j’ai passé des heures entières à chercher un papier urgent et important, j’ai eu la peur de ma vie de l’avoir jeté ou perdu. Depuis, quand je vois les papiers qui s’entassent, j’essaye de me motiver en me rapellant me stress ce jour-là !

  3. Merci de cet article qui me rappelle que je dois effectuer du vide moi aussi ! Ce sera pour le week-end prochain. Là il fait trop beau (et les encombrants passent dans 2 semaines donc autant le faire à ce moment là ^^)

    Bon dimanche 🙂

    • Vanessa Répondre

      Bonne idée de s’organiser un moment de rangement, et c’est encore une meilleure idée de profiter du beau temps 😀

  4. grâce au défi de Mars, j’ai fait beaucoup (beaucoup) de rangement à la maison, je dois d’ailleurs aller faire un tour chez Emmaüs pour donner ce qui ne me sert plus. Pour les vêtements, je donne tout, car j’ai vu qu’ils refont le tri et les vêtements abimés sont déchiquetés pour faire des isolants ou d’autres matériaux. ça leur donne une nouvelle vie.
    il me reste le gros point noir des papiers administratif à faire… et pourtant j’ai tout ce qu’il me faut, reste juste à aller chercher la boite à archive qui va bien à la cave ! ce sera peut être pour ce WE…
    encore merci pour toutes ces astuces, expliquées de façon si ludique, que ça donne tout de suite envie de s’y mettre.
    j’ai encore plus envie d’avoir un intérieur tout rangé, tout rangé, épuré
    Bon WE

Laisser un message

Navigate