10 choses à faire pour aller mieux quand on n’a pas le moral

Parfois, dans la vie, on a des « baisses de régime ». De la fatigue accumulée, le changement de saison, des périodes stressantes, des changements qui demandent beaucoup d’adaptation ou de flexibilité… Les raisons peuvent être aussi variées que nombreuses. On se sent dépassée, désintéressée et on ressasse souvent les mêmes idées négatives ou dévalorisantes. Pourtant, pour sortir de cette situation pénible à vivre, quelques petits efforts valent la peine d’être faits. Un pas après l’autre, des petites clés à découvrir pour retrouver la sérénité.

Quand le moral plonge…

Je vais être tout à fait honnête avec vous : l’idée de cet article m’est venue parce que, ces derniers temps, je ne suis pas toujours au top de ma forme. Disons même que certains jours, j’ai du mal à voir la vie en rose. C’est une situation que je connais un peu car, comme beaucoup de personnes, ce n’est pas la première fois que je la traverse. Je sais que ça ira mieux, et aujourd’hui, je peux lister les 10 choses à mettre en place pour vite retrouver le sourire.

  • Faire une cure de magnésium et vitamine B6

C’est une astuce toute simple à mettre en place, que j’ai apprise il y a trois ans, en période de spleen post-vacances et de stress divers : faire une cure de magnésium et de vitamines B6 permet de retrouver un certain équilibre du système nerveux, de diminuer l’irritabilité, d’avoir un meilleur sommeil et d’atténuer les symptômes du syndrome prémenstruel. Depuis, j’ai toujours chez moi un flacon de ce complexe pour faire face aux périodes plus compliquées et en quelques jours, le moral va déjà mieux.

  • S’accorder des pauses « feel good »

De toute part, via les réseaux sociaux et la radio ou la télé notamment, nous sommes quotidiennement assaillis de mauvaises nouvelles. Le monde dans lequel nous vivons est devenu anxiogène et, sous le feu des infos stressantes, notre moral descend en flèche. La solution : vous couper de cet incessant ballet inquiétant régulièrement et faire des pauses « douceur ». Attention, nullement question de faire l’autruche ici, mais bien de s’octroyer des bulles d’oxygène. Ce qui fonctionne chez moi, ce sont les lectures « feel-good » et les séries de type comédie qui font office de barrière de sécurité.

Lire, de la littérature feel good

  • Pratiquer la méthode des  » 3 kifs par jour »

C’est un exercice assez connu maintenant et qui a été magnifiquement mis en lumière dans le livre de Florence Servan-Schreiber « 3 kifs par jour« , livre que je vous recommande chaudement si vous voulez cultiver votre optimisme et pratiquer la psychologie positive. Il suffit, chaque jour (moi je fais ça quand je vais me coucher) de trouver dans sa journée trois moments sympas, trois instants qui vous ont procuré une émotion positive et de les lister mentalement pour s’en réjouir. À force d’entraîner votre esprit, vous lui apprenez à voir les choses positivement plutôt que négativement. C’est un exercice cérébral, un peu comme le sudoku, mais en plus chouette !

  • Faire attention à son alimentation

On a toutes nos aliments « doudou » et nos plats réconfortants sur lesquels on se rabat après une journée difficile ou un coup de blues. Mais attention, il est à présent médicalement prouvé qu’une alimentation trop riche en graisse trans ou en graisse saturée augmente les risques de déprime et de dépression. Donc on se fait plaisir, oui, mais on ne tombe pas dans l’excès et on compense avec des oméga-3 que l’on trouve dans les poissons gras et les huiles végétales, des fruits secs riches en magnésium ou en sélénium (vives les amandes ou les noix du Brésil) et on craque pour un (j’insiste sur le nombre 😉 ) carré de chocolat noir pour le plaisir.

Attention aussi aux boissons alcoolisées. Un verre ou deux pour se détendre, c’est sympa. Mais une consommation excessive ou répétée, si elle semble soulager vos idées noires sur le moment, les renforcera dès l’effet de griserie envolé. Cercle vicieux garanti.

amandes pour le moral

  • Sortir prendre l’air

Quand on n’a pas la forme, on manque d’énergie et cela peut se traduire pas un renfermement. C’est plus facile de rester dans nos quatre murs et de n’avoir aucun effort à faire pour sortir, rencontrer d’autres personnes, entretenir une conversation. Mais c’est aussi le moyen le plus sûr de ne se donner aucune chance d’aller mieux et de retrouver le moral. Alors forcez-vous un peu tous les jours à sortir ailleurs qu’au boulot : aller chercher le pain à la boulangerie, faire une balade, aller prendre un verre avec une amie. Au départ, c’est difficile, mais petit à petit, ça devient plus simple et on oublie pendant un moment nos tracas du quotidien.

  • S’entourer des bonnes personnes

On ne le dira jamais assez, pour bien se sentir, le mieux est de s’entourer de personnes positives, qui nous poussent vers le haut. Mais il est impossible de rester à l’écart des autres : la collègue mesquine, la voisine et ses perpétuels ragots… Toutes ces personnes ont leur place dans la société dans laquelle on évolue. Alors quand on les croise, on sort son bouclier imaginaire de bienveillance qui nous permet à la fois de garder le sourire, mais aussi de garder leurs ondes négatives loin de nous. Et nos moments précieux de partage, de rires et de fête, on les réserve à ceux qui nous aiment et nous font du bien.

  • Prendre du temps pour soi, vraiment

Quand est-ce que, pour la dernière fois, vous avez pris un vrai moment pour vous ? Pas cinq minutes à la volée pour vous mettre un peu de mascara dans la salle de bains ce matin, mais une heure ou deux où vous avez pu faire ce dont vous aviez réellement besoin (papoter avec une copine, lire un magazine au soleil, coudre ce petit haut qui vous fait envie…) ? Je parie que si nous étions dans une salle bondée de femmes actives et de mamans, peu de mains se lèveraient à cet instant. Ce que je vous propose là, tout de suite, c’est d’ouvrir votre agenda et de fixer à intervalle régulier un moment rien que pour vous, sans risquer d’être interrompue toutes les trois minutes. C’est vous qui voyez quand, à quelle régularité, mais tenez-vous y. Parce que croyez-moi, votre santé mentale vous remerciera.
(Et non, ce n’est absolument pas de l’égoïsme. Cela s’appelle se ressourcer pour être mieux à même d’affronter le reste et d’être plus performante au quotidien – Ceci est un argument offert par la maison pour votre entourage peu compréhensif ou votre cerveau culpabilisant).

  • Faire des projets

Quand on ne va pas bien, on a tendance à voir les choses à court terme. Notre vision se rétrécit. On a déjà bien du mal avec aujourd’hui alors imaginez demain, vous pensez bien…
L’idéal est de se forcer à ouvrir le volet pour voir au-delà, en faisant des projets agréables pour booster le moral. Un projet, c’est un ancrage concret dans le futur, avec des actions à mener, mais une récompense au bout du chemin. Selon son budget, ses besoins, on se fixe des objectifs réalisables. Ici, c’est l’organisation des vacances en famille qui nous occupe l’esprit pour le moment. Ensuite, avec Laurélie, on a plein d’idées pour développer le blog et on se lancera en septembre dans un planning pour booster tout cela.
Et vous, c’est quoi vos projets ?

  • Faire appel à sa créativité

Ces dernière années, la créativité et le DIY sont revenus en force sur le devant de la scène. S’il ne fallait qu’une raison pour comprendre cet engouement, c’est que créer, donner vie à quelque chose est une activité qui a un nombre d’avantages plutôt géniaux :

★ C’est apaisant et relaxant

★ Ça renforce notre estime de soi

★ Ça permet de mieux structurer nos pensées

★ Ça renforce notre capacité de concentration

★ Ça nous ancre dans le moment présent

★ Ça nous permet de prendre un moment pour nous (voir plus haut)

★ Plus on crée, plus on développe sa créativité.

Quels que soient vos talents (écriture, dessin, couture, cuisine, création de bijoux, déco, tricot…), passez au moins une heure chaque semaine à pratiquer votre activité préférée pour casser la routine et ressentir un brin de fierté.

créer pour le moral

  • Se projeter dans une année

Quand les choses ne tournent pas comme prévu, quand les enfants vous en font voir de toutes les couleurs, quand monsieur oublie de rapporter les tomates pour le repas ou encore que vous avez raté votre dessert alors que vous recevez vos collègues ce soir, demandez-vous une seule et unique chose :

« Est-ce que, dans une année, cet événement aura encore de l’importance pour moi, pour nous ? Est-ce qu’il aura encore un impact, une influence sur notre vie ? »

Si la réponse est non, alors soufflez un bon coup et laissez la pression redescendre. Si la réponse est non, c’est que vous énerver, vous morfondre, n’apportera rien et vous fera user une énergie que vous pourriez utiliser à bien meilleur profit. Cela s’appelle relativiser et c’est vraiment salvateur.

Se donner la chance d’aller mieux

J’espère que cette liste sera utile à celles qui, un jour ou l’autre, passeront par une période difficile. Mais la lire ne suffira pas, il faudra faire un petit effort supplémentaire pour mettre des choses en action. Inutile de viser la lune et de vous dire que vous allez tout mettre en place tout de suite. Testez une idée demain, une autre la semaine prochaine et ainsi de suite. Faites selon votre rythme et vos besoins. Vous n’êtes pas non plus obligée de suivre l’ordre, vous faites comme vous voulez.
C’est du libre-service 😉

Article lié : 10 habitudes à prendre pour être optimiste

Et si la déprime s’installe ?

Je m’adresse ici à celles qui ont une baisse de moral, un petit coup de mou, un passage à vide comme on dit.  Si vous sentez que votre malaise est plus profond qu’une simple déprime, que vos idées noires ne vous laissent aucun répit et que vous n’avez pas la force de vous en sortir, ne restez pas seule. Parlez-en à une amie attentive ou adressez-vous rapidement à un professionnel de la santé qui saura vous aider. La dépression est une maladie sérieuse qui nécessite une prise en charge médicale. Mais elle se soigne !

À toutes, courage pour les moins bons jours, le soleil brillera à nouveau demain !


Si vous aimez notre univers et nos articles, n’oubliez pas de vous abonner à notre page Facebook, notre compte Instagram ou de nous suivre sur Hellocoton.

Rendez-vous sur Hellocoton !

26 commentaires

  1. Je rajouterai : se forcer à sourire en pensant à quelque chose qui nous a plu. Ça aide bien pour le moral aussi.
    Depuis quelques mois j’essaie de sourire un peu tous les jours et ça fait du bien. ☀
    Bon courage pour ton moral

    • Vanessa Répondre

      Très bonne idée aussi ! C’est vrai que se forcer à sourire, ça marche très bien. Notre cerveau enregistre ce sourire comme un signal plaisant et on le « trompe » un peu comme ça 😉

        • Vanessa Répondre

          Ça va beaucoup mieux, et cet article m’a beaucoup aidée à remettre les choses à plat. Il y a juste des choses compliquées qu’il faudra du temps pour apprivoiser, mais je suis sur la bonne voie (difficile d’être maman, de travailler et de tout concilier).
          Merci beaucoup pour ta sélection de ce lundi, ça nous fait chaud au cœur !

    • Vanessa Répondre

      Merci à toi. Ce n’est pas évident de tenir les personnes négatives à l’écart (la famille, les collègues,… on ne les choisi pas). Mais quand on peut compter sur des amis et des proches qui nous tirent vraiment vers le haut pour contre-balancer tout ça, c’est magique.

  2. Un très bel article avec des très bons conseils ! Petites baisses de morale en ce moment niveau coeur, je vais suivre tes conseils à la lettre ! 🙂

    Des bisous, Lisa

    • Vanessa Répondre

      Merci à toi pour ton commentaire et ton partage. On te souhaite de trouver la sérénité et des raisons de sourire tous les jours !

  3. Super article ! Qui trouve en moi un écho particulier puisque je suis loin de chez moi depuis quelques semaines et que la maison commence à me manquer…
    J’ai particulièrement apprécié le point sur se projeter une année plus tard. Quoi de mieux que relativiser pour se prouver que finalement, nos problèmes ne sont pas si terribles qu’ils n’y paraissent ?

    Personnellement ma petite technique quand je ne suis pas au top niveau moral : je regarde un disney. Je n’ai jamais compris pourquoi mais c’est quelque chose qui m’a toujours énormément réconfortée ! (et avec un chocolat chaud c’est encore mieux xD)

    Merci beaucoup pour ce bel article 🙂

    A bientôt !

    Clémence

    • Vanessa Répondre

      Bonjour Clémence,
      Ça ne doit effectivement pas être très facile à vivre, cet éloignement. On te souhaite beaucoup de courage, mais aussi de découvertes et d’expériences positives dans cette aventure. Et c’est bien vrai qu’il n’y a rien de mieux qu’un Disney pour se réchauffer le cœur ! Moi, tu peux me mettre devant Mary Poppins quand tu veux, et ça va déjà mieux !

  4. Audrey-Que-lire ? Répondre

    Pour moi, il y a aussi le sport… même si je traîne parfois les pieds avant d’y aller, une fois sur place, je me sens dans une bonne optique. Et super heureuse quand j’en ressors aussi… ça fait du bien au moral. Je ne raterais mon cours de pilates du jeudi pour rien au monde.
    Et là, je reviens de vacances ou j’ai pris des cours de tennis… une vraie découverte et l’envie de m’y inscrire pour la rentrée de septembre !

    • Vanessa Répondre

      C’est vrai que le sport aurait très bien pu faire partie de cette liste. Faire du sport libère des endorphines, cette hormone du « bonheur ». Pas étonnant qu’on se sente mieux parès une bonne séance de pilates, de course à pieds ou de natation !

  5. Très bon article !
    Il y a pas mal de petites choses qu’on a tendance à oublier au quotidien.
    Pour moi, une des plus importantes est de s’entourer de personnes bienveillantes… Oubliez celles qui vous polluent.
    J’espère que tu vas mieux <3

    • Vanessa Répondre

      Merci <3
      Mettre les choses par écrit, ça a toujours été pour moi une solution a pas mal de soucis. DU coup, je vais mieux déjà. Bisous !

    • Vanessa Répondre

      Merci à toi. Les compléments alimentaires sont une vraie mine d’or pour le bien-être.

  6. Un article qui fait du bien (comme souvent ici), j’ai pas mal de choses à gérer en ce moment, des jolies et des moins faciles et je crois que le plus important c’est d’être bien entouré et de savoir savourer les petits kifs du quotidien comme quand mon fils me trouve jolie, ou que mon plat est « délicieux » ou bien quand mon amoureux me prend la main et l’embrasse tendrement. Ces petits bonheurs mis bout à bout font un bien fou et permettent de relever la tête et voir les choses autrement. Dans un autre registre je viens de publier 35 idées pour s’occuper les jours de pluie 😉
    Bon courage à toi <3

    • Vanessa Répondre

      Tu as tout à fait raison. En général, quand on ne se sent pas bien, c’est parce qu’on ne voir plus que les obstacles. On focalise sur ces murs qui d’un coup nous semblent infranchissables. Si par contre, on se rend contre qu’entre chacun de ces murs, il y a des gens pour nous porter, des jolis paysages pour nous ressourcer, des moments cools pour reprendre confiance, alors on est capable de tout surmonter.
      Courage pour tes moments moins jolis <3
      Très chouette ton article !

Laisser un message

Navigate