Lecture : N’attends pas que les orages passent et apprends à danser sous la pluie

Aujourd’hui, je partage avec vous une jolie découverte littéraire. « N’attends pas que les orages passent et apprends à danser sous la pluie » de Véronique Maciejak paru aux Editions Eyrolles est un roman de développement personnel innovant et motivant qui est tombé entre mes mains un peu par hasard et je ne le regrette pas. Je vous en parle et je vous explique pourquoi je l’ai apprécié.


Il n’est pas rare qu’un livre arrive dans ma liseuse sans que je n’en aie jamais entendu parler auparavant. Pour ces découvertes, je fonctionne souvent au coup de cœur pour le résumé, la thématique abordée, la situation géographique de l’histoire ou encore le message véhiculé par l’identité graphique du livre. C’est comme ça que, en ce début de janvier 2020, j’ai commencé la lecture de ce roman après l’avoir repéré dans la sélection des livres disponibles dans mon abonnement Amazon Prime. C’est la thématique du coaching et de vie en évolution qui m’a intriguée…

Roman "N'attends pas que les orages passent et apprends à danser sous la pluie" Eyrolles

Le résumé du livre

Emma est animatrice sur une petite radio généraliste française. Depuis six années, elle s’investit énormément dans ce travail et lui consacre tout son temps et son énergie. Cependant, depuis quelques temps, elle sent que la petite flamme de la passion vacille car elle manque de reconnaissance. Lorsqu’elle rencontre un philosophe et auteur de romans initiatiques renommé, Julien Vascos, dans le cadre d’une interview, celui-ci va lui proposer de participer à un coaching en ligne basé sur un questionnaire et des emails de réflexion. Cette expérience va interpeller Emma sur ses propres choix et va l’aider à parcourir un cheminement de transformation salutaire pour son bien-être.

Quelques mots sur l’auteur

Véronique Maciejak est enseignante de formation et maman de 3 enfants. Elle a travaillé pendant près de 10 ans dans l’univers des médias (télévision & radio) et s’est ensuite formée en coaching parental et à diverses techniques relationnelles. Elle a publié trois ouvrages dédiés à l’éducation positive avant de se lancer dans l’écriture de ce premier roman initiatique. Un second roman paraîtra dans quelques jours (06/02/2020), toujours aux Editions Eyrolles, et dont le titre sera « Les étoiles brillent plus fort quand on y croit vraiment ».

Nouveau Roman Veronique Maciejak

Mon point de vue sur le roman

Les romans initiatiques qui touchent au développement personnel ont le vent en poupe et il est facile d’en trouver de nouveaux chaque mois dans les librairies. Dans ce contexte, on peut avoir la chance de tomber sur de bonnes lectures, mais aussi sur de moins bonnes qui se contentent de surfer sur la vague de la tendance actuelle. Heureusement, le roman de Véronique Maciejak ne fait pas partie de la seconde catégorie (sinon,nous ne serions pas là pour en parler ;)).

Ce qui, pour moi, fait un bon roman de développement personnel, c’est lorsqu’il peut devenir facilement un outil à part entière pour le lecteur quel que soit son profil et que celui-ci peut pécher dans le récit des éléments pour avancer, se questionner, évoluer de manière quasiment intuitive. J’avais, par exemple, adoré « Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en à qu’une » de Raphaëlle Giordano déjà paru aux Editions Eyrolles (notre article sur ce livre se trouve ici) pour la richesse des outils proposés aux lecteurs, le format un peu moins conventionnel du livre et la simplicité de mise en place des idées générales dans notre quotidien.

Dans ce roman de Véronique Maciejak, le principe du coaching mis en place par Julien Vascos et dont  Emma va faire l’expérience permet à chacun de se poser des questions pertinentes sur le notion de choix, de reprise de contrôle de son existence. Si les outils peuvent sembler moins concrets que dans le livre de Raphaëlle Giordano, ils sont par contre plus philosophiques et permettent un parcours de réflexion tout à fait personnel, mais qui demandent peut-être un peu plus de travail sur soi. Je vous conseille d’ailleurs de prendre note de ce qui vous interpelle dans chaque étapes du coaching pour revenir dessus ensuite.

Le roman a également une deuxième vie vraiment originale grâce à un site Internet qui permet de prolonger le travail débuté sur vous-même. Vous pouvez, grâce à une petite astuce, vous connecter avec Julien Vascos via son site Internet www.retrouverlechemindesoi.com. Cette idée est amusante.

Ce livre conviendra particulièrement à celles qui sont sensibilisées aux changements de vie, aux virages à 180 degrés et, évidemment, aux techniques de développement personnel. Ce sont des thématiques que j’affectionne particulièrement et je suis entrée dans le récit sans trop de difficulté. L’écriture est fluide et agréable et les personnages sont attachants, même si j’aurais aimé que le récit leur laisse un peu plus de place pour les rendre un rien plus intéressant.

Pour résumé, je dirais que « N’attends pas que les orages passent et apprends à danser sous la pluie » est un roman à lire bien au chaud en attendant que l’hiver passe et pour donner à ce temps de recentrage sur soi-même de quoi méditer sur nos choix, nos décisions et notre besoin d’affirmation.

Et pour celles que le titre interpelle ou rappelle la citation de Sénèque, vous pouvez (re)lire l’article sur la résilience que cette dernière nous avais inspiré.

Bonne lecture !


 

Si vous aimez notre univers et nos articles, n’oubliez pas de vous abonner à notre page Facebook, notre compte Instagram.

Laisser un message

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Navigate