Renouveau : profiter du printemps pour initier le changement

Le printemps (la saison qu’on attend toujours très impatiemment), c’est la période où la nature se réveille. Les arbres laissent apparaitre des jeunes bourgeons sur leurs branches, synonymes d’un nouveau départ. Les premières fleurs poussent leur nez hors de la terre qui se réchauffe doucement, les oiseaux sifflent en travaillant à la construction de leur nid… Toute cette énergie pour se recréer à nouveau nous inspire ! Et si nous profitions nous aussi du printemps pour renaître et nous laisser aller aux changements ?

Faire la paix avec le passé

Nous avons toutes dans notre histoire des événements qui nous ont blessées, meurtries. Ces blessures font de nous qui nous sommes, mais nous empêchent souvent d’avancer et de voir plus loin, plus beau. Alors pourquoi s’y raccroche-t-on tellement ? Par besoin de sécurité, pour ne pas oublier et refaire les mêmes erreurs. Par culpabilité aussi, de ne pas avoir pu se prémunir ou réagir autrement. Pourtant, stagner sur les accidents de parcours, c’est ne se donner aucune chance d’avancer. Accepter vos erreurs et en tirer les leçons vous permettra d’évoluer, de vous recréer un nouvel avenir auquel vous serez mieux préparées. Et surtout, pardonnez-vous de ne pas avoir été parfaite, parce que personne ne l’est tout simplement. En faisant la paix avec vous-même et ces événements, vous vous accordez un nouveau départ.

Acceptez votre besoin de changement

Il est parfois difficile de prendre conscience qu’on a besoin de changer les choses ou de se changer soi-même. On est dans une bulle dont on connait chaque recoin (d’accord, les bulles n’ont pas de coin), on sait comment ça fonctionne, on se sent en sécurité, même si certaines facettes de notre existence nous paraissent inconfortables. Et c’est bien de cela qu’il s’agit : oser le changement, c’est accepter de sortir de sa zone de confort. Pourtant, c’est en dehors de cette zone que les choses le plus intéressantes vous arriveront !

votre zone de confort - où la magie opère

Alors, on n’attend plus, on teste, on met d’abord un orteil, puis deux, puis le pied… et on remarque que rien de grave ne nous arrive. On essaye, on teste, on rencontre de nouvelles personnes, on apprend de nouvelles choses, on trouve de nouvelles opportunités. BINGO.

Découvrez le principe de zone de confort et comment en sortir dans cette vidéo bien pensée…

On apprend à s’écouter d’abord

Quoi, pensez à moi en premier ? Vous voulez que je devienne complétement égoïste ? Justement non. Parce qu’avant d’être bien avec les autres et leur être utile, il faut être bien avec soi-même. Aussi simple que ça !
Combien de fois ces derniers mois avez-vous dit oui alors que vous aviez besoin de dire non ? Combien de fois ces dernières semaines vous êtes-vous autorisée à faire quelque chose pour vous, pour vous faire plaisir ? Si vous avez l’impression d’être un peu passée à côté de tout ça, c’est sans doute parce que vous pensez que vos sacrifices valent bien plus que votre propre équilibre.
Il est temps de vous reconnecter avec vos propres besoins et de trouver votre équilibre. S’accorder le droit de dire non, de se faire plaisir, de s’arrêter si on en ressent le besoin, c’est aussi se respecter. Parfois, vous allez faire face à de l’incompréhension, certaines personnes de votre entourage vont vous faire croire qu’elles se sentent abandonnées. Expliquez clairement, simplement mais fermement. Et si ça ne suffit ne pas, prendre un peu de distance peut parfois être salutaire.

Dressez la liste de ce que vous voulez changer

Prenez un papier, un crayon et écrivez, sans filtre, tout ce que vous souhaitez changer dans votre vie. La liste est longue ? Ce n’est pas grave. Elle vous semble insurmontable ? Vérifiez bien que vous avez choisi des objectifs réalisables et sous votre contrôle. Parce que, même si l’idée de devenir millionnaire en gagnant au Lotto est tout à fait séduisante, elle n’est pas réaliste et vous ne contrôlez à aucun moment votre chance de choisir les bons numéros. Si vous vous fixez des objectifs hors d’atteinte, vous risquez de retomber illico dans le cercle vicieux de l’échec.

Une fois cette liste établie, classez vos besoins de changement par ordre de priorité et ordre de logique (parfois un changement ne peut être effectué si un autre n’est pas accompli auparavant). Ensuite, découpez chaque objectif en petites tâches faciles à accomplir. Il peut y en avoir dix ou même cinquante, ce n’est pas grave. Et le temps que vous mettrez pour y arriver importe peu aussi finalement. L’important est de cheminer à votre rythme.

Il n’y a pas de grande tâche difficile qui ne puisse être décomposée en petites tâches faciles. Pensée Bouddhiste

Tenez un journal de votre parcours

Tenir un journal n’est pas contraignant, on vous le promet ! Il suffit de cinq petites minutes par jour. Commencez ce journal en y collant la liste établie plus haut (ou en la recopiant), ensuite répondez quotidiennement aux trois questions suivantes :

  • Sur quel(s) objectif(s) ai-je avancé aujourd’hui ?
  • Comment est-ce que je me sens ?
  • Quelles sont mes priorités pour demain ?

Grâce à ce petit exercice, vous visualiserez mieux le chemin parcouru et celui qui vous reste à parcourir. Évidemment, vous êtes libre de modifier vos objectifs et la façon dont vous allez vous y prendre pour y arriver. Vous êtes la seule à pouvoir déterminer comment vous aller mener votre vie.
Bonne route !


Et vous, comment gérez-vous votre besoin de changement ? Quels sont ceux que vous avez déjà entrepris ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un message

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Navigate