Lecture : Celle qui a dit « Fuck »

Les meilleurs livres sont souvent ceux que l’on découvre par hasard, parce que le titre nous plait ou parce qu’au détour d’une conversation se glisse le nom d’un ouvrage qui pourrait bien coller avec nos envies. Aujourd’hui, on vous présente un de nos derniers livres « coup de coeur » découvert un peu grâce à ce doux hasard (merci Instagram) : « Celle qui a dit Fuck » ou Journal d’une imparfaite qui décide d’en finir avec les prises de tête ; d’Anne-Sophie et Fanny Lesage, avec les jolies illustrations de Léna Piroux, paru aux Editions Solar. 

Le résumé de « Celle qui a dit Fuck »

« Moi, c’est Alice, jeune femme attachiante (si j’en crois mon entourage) qui a des rêves plein la tête. Pourtant, j’ai l’impression de subir ma vie plutôt que de la vivre vraiment ! J’ai une fâcheuse tendance à me mettre la pression, à être trop exigeante avec moi-même, à culpabiliser pour tout et surtout pour rien (#chargementale), et à courir après cette fucking perfection ! 
Mon quotidien n’est plus que to-do lists et longues heures de réflexion sous la douche : Comment être à la fois la Caroline Ingalls de mon foyer et l’Oprah Winfrey de mon job ? Comment assurer le bien-être de ma future progéniture alors que j’ai laissé mon chat s’enfuir au bout de trois jours ? Comment garder le piquant de mon couple tout en m’enfilant le soir cinq épisodes de Game of Thrones… dans mon pyjama de la honte? 
I have a dream : clore le bec à mes ruminations incessantes ! 
Moi, Alice, j’ai (enfin) décidé de me foutre la paix, de vivre ma vie et de partir en quête du graal : le lâcher-prise. 
Je veux être celle qui a dit fuck ! #imparfaiteetfieredeletre 
Je veux oser jusqu’au bout de mes socquettes ! #freeandwild 
Il est temps… voilà pourquoi je commence mon journal ! « 


Notre avis

On pourrait toutes (ou en tout cas, pas mal d’entre nous) arborer un t-shirt #jesuisalice, et c’est ce qui, à notre sens, fait en grande partie la réussite de ce bouquin !

Oh soulagement, ON-N-EST-PAS-SEULE ! Non, on n’est pas seule dans cette galère de prise-de-tête-et-de-perfectionnisme-à-gogo, pimentée d’une petite touche de nana-super-angoissée-et-pas-fière-de-l’être !

Et pourtant, sans doute qu’à de nombreux moments de notre vie, nous nous sommes morfondues dans notre solitude, à se demander pour la Xème fois, ce qui ne tournait pas rond chez nous et si on n’était pas victime d’un bug monumental (où est ce p*** de bouton reset !), avec ce sentiment que personne (même pas nous-même parfois !) ne pouvait comprendre ce qu’il était en train de se passer dans notre tête !

Ça, c’était avant de faire la connaissance d’Alice ! Parce qu’après la lecture de quelques pages seulement, on se demande si quelqu’un n’est pas venu, à notre insu, se glisser dans notre tête et décortiquer nos pensées !

En plus de se sentir proche d’Alice, elle met également des mots sur ce que l’on peut ressentir ou ce que l’on n’arrive pas toujours à exprimer ! Ce livre regorge d’un tas d’outils sympas et ludiques à utiliser et à mettre en pratique si l’on a l’envie de reprendre sa vie en main, d’arrêter de la subir et de dire « fuck » aux prises de tête ! (On vous conseille d’ailleurs d’avoir un crayon et un carnet à côté de vous pendant la lecture, pour y noter ceux que vous avez envie d’essayer).

Pourquoi on a aimé :

  • Chacune de nous pourrait tenir ce genre de « journal de bord », ce livre nous parle !
  • Il est justement écrit sous forme de « journal intime » et on peut ainsi suivre l’évolution et le cheminement d’Alice. Ce livre propose des rituels, des pistes, des outils de développement personnel, mais la façon dont ils sont présentés et abordés est ludique, amusante et romancée. Mieux romancé, pour notre part, que « Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une », dans lequel cet aspect nous paraissait plus « lourd ». Ici, le ton utilisé est frais, léger et très spontané… Sans prise de tête 😉 .
  • Ce livre est rigolo ! Alice est pleine d’humour, d’autodérision, le livre est amusant et nous a fait sourire à plusieurs reprises. C’est un peu comme si l’on discutait avec nous-même ou avec notre bonne copine 😉 .
  • On le disait plus haut : on se sent moins seule et ça fait du bien ! (Quand est-ce qu’on crée notre groupe de « Fuck-it-girls » ?)
  • La lecture est ponctuée et agrémentée des mignonnes illustrations de Léna Piroux, de tableaux « résumé », de mantras qui font du bien !
  • Et dernier point, mais pas le moindre : on a envie de se botter les fesses et de suivre Alice dans son parcours du lâcher-prise !
Nous présidentes, on veut être celles qui disent « Fuck » ! Yes, we can ! 😉

Alors, vous aussi, vous reconnaissez la « Alice » qui sommeille en vous ?

On vous conseille ce très chouette livre si vous en avez marre de vous prendre la tête et que vous ne savez pas où se trouve la touche « pause » 😉 !


Si vous aimez notre univers et nos articles, n’oubliez pas de vous abonner à notre page Facebook, notre compte Instagram ou de nous suivre sur Hellocoton.

Rendez-vous sur Hellocoton !

4 commentaires

Laisser un message

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Navigate