La pleine conscience pour les enfants

Ce mois-ci, avec les Belgomums, on vous parle de pédagogie et d’éducation.

Très intéressées, Vanessa et moi par la pleine conscience et ses vertus, on a profité de cette occasion pour satisfaire notre curiosité et en savoir un peu plus sur cette pratique de la méditation… Mais à destination des enfants cette fois. Et c’est comme ça que nous avons eu le plaisir de rencontrer « virtuellement » Maïté, de Cap-Accord.

Maïté est (une jeune) maman de deux supers ados, Benoît, bientôt 17 ans et Mathieu, 13 ans. Elle a, en plus, la chance d’avoir un chouette mari qui la soutient beaucoup dans ses activités. Educatrice spécialisée, elle a travaillé dans une école de devoirs à Schaerbeek puis à la police de Waterloo, avant de décider de se réorienter professionnellement et de faire ce qui la passionne vraiment : cultiver la bienveillance avec les enfants et tous ceux qui les entourent. Maïté s’est donc formée, avec enthousiasme (et un brin d’organisation) en aromatologie, PNL, sophrologie, méthode Félicitée et… à l’enseignement de pleine conscience pour les enfants et les adolescents grâce à la méthode d’Eline Snel, auteure du célèbre livre « Calme et attentif comme une grenouille » (Maïté nous donne d’ailleurs en fin d’article plein de chouettes références de livres pour tester la pleine conscience avec les enfants).

Depuis 2 ans, Maïté propose des cycles de pleine conscience dans les écoles primaires, en groupe privé, et elle reçoit également en consultation individuelle, des enfants et des jeunes de 6 à 18 ans.pleine conscience enfants


Rencontre

Merci déjà à Maïté pour ses réponses et sa disponibilité. On vous laisse découvrir son si joli travail, qui nous l’espérons, suscitera votre intérêt 😉 .

  • La « pleine conscience », qu’est-ce que c’est et dans quel but est-elle pratiquée ?
    Quels sont les bienfaits que l’on peut retirer de cette pratique ?

La pratique de la pleine conscience invite chacun à se relier à son expérience dans l’instant, à ressentir ce qui se passe en soi et autour de soi, en adoptant une attitude ouverte, curieuse et non jugeante. Etre vraiment présent dans l’instant, attentif, sans se laisser emporter par l’agitation du moment, sans céder à ses impulsions. Plus qu’une technique, il s’agit vraiment d’une éducation à être en relation avec soi-même et avec le monde qui nous entoure, avec ouverture, respect et bienveillance.

La pleine conscience est une pratique laïque, moderne, dont les effets bénéfiques font, depuis une trentaine d’années, l’objet de nombreuses études scientifiques. Il est paradoxal de parler de but lors de la pratique de la méditation de pleine conscience. L’invitation est de ne pas avoir d’attentes mais d’être attentif à tout ce qui se présente, agréable ou désagréable. Et on se rend compte que cette attention au présent a des effets bénéfiques sur de nombreux points, comme la gestion du stress, l’apaisement des pensées négatives, la régulation des émotions, la présence à soi et aux autres, une prise de recul par rapport aux petites contrariétés ou, au contraire, une conscience plus accrue des bonheurs déjà présents autour de soi.

Personnellement, lorsqu’un de mes fils me raconte quelque chose, je prends maintenant un VRAI moment pour l’écouter pleinement, à être présente réellement à ce qu’il me dit. Je tente donc de ne pas me polluer l’esprit par des pensées du type « je dois encore terminer la préparation d’un atelier… ». Pas facile, parce que les pensées arrivent quand même, avec leur lot d’émotions et de sensations corporelles ! Mais j’essaie de ne pas rester « coincée » dedans et je reviens à mon fiston. Ce sont ces moments-là qui sont les plus intenses.

Christophe André (un des chefs de file des thérapies comportementales et cognitives en France et un des premiers à introduire l’usage de la méditation en psychothérapie) dit que le secret du bonheur réside à… prendre conscience que le bonheur est là !médidation pour les enfants

  • Vous proposez notamment des ateliers de pleine conscience pour les enfants, dans les écoles.
    En quoi pensez-vous que cela soit important ?

De plus en plus, les enseignants et les parents constatent que les enfants, à tout âge, sont adeptes du zapping virtuel et social. Les attentes scolaires et familiales augmentent la pression vécue par les élèves. L’agitation, le stress, les difficultés de concentration et d’attention en découlent fréquemment.

L’entraînement à la pleine conscience apparait depuis quelques années comme une réponse simple et bénéfique à mettre en œuvre, pour compenser les effets néfastes de notre vie actuelle.

Les Ateliers de pleine conscience permettent aux enfants et à leur institutrice-teur d’expérimenter en classe le calme, l’attention bienveillante et la connexion à soi.

Ce qui me touche particulièrement lors des ateliers dans les classes, c’est qu’en pratiquant la pleine conscience, on ne peut ni réussir, ni rater. Quel bonheur – et parfois soulagement – pour les élèves ! Pas de pression… Il n’y a rien à « faire », rien à « retenir », juste prendre conscience de sa présence, unique et merveilleuse, et s’ouvrir à la présence des autres.

Les enseignants, pris eux aussi dans un tourbillon incessant, ont également besoin de se poser. Il est urgent qu’ils puissent apprendre, pour eux-mêmes, à s’offrir du calme et de l’attention, en particulier en classe.

Ils sont bien sûr présents lors des ateliers avec les enfants, mais ils peuvent bénéficier d’un module de découverte, afin d’expérimenter personnellement –et sans les enfants– les effets de la pleine conscience.

  • Quels sont les bénéfices que les enfants et les enseignants retirent de ces ateliers ?

De plus en plus d‘études mais aussi de témoignages d’enseignants démontrent les bénéfices de la pratique de la pleine conscience, en particulier pour mieux gérer le stress et développer le sentiment de mieux-être à l’école.

Les neurosciences ont prouvé que l’esprit a une puissante capacité d’attention et d’évolution. Or, en étant sans cesse sollicités et occupés à «faire» quelque chose, les enfants perdent cette capacité. De ce fait, leur attention devient volatile, leur créativité diminue, la fatigue s’installe pouvant entraîner des difficultés de concentration. Le programme d’entraînement à la pleine conscience leur apprend à gérer leurs émotions et à faire face aux multiples sollicitations. Elle leur permet aussi de se recentrer et de faire une pause au milieu de toute cette agitation quotidienne.

Les bienfaits de ces ateliers sont triangulaires : pour l’enfant, pour la classe et pour l’enseignant. Voici les bénéfices reconnus de la pleine conscience dans les écoles :

  1. Des enfants et des profs plus sereins.
  2. Une meilleure gestion du stress et des émotions : des enfants et des profs qui savent mieux appréhender leurs soucis.
  3. Une augmentation de l’attention, la concentration et la mémoire.
  4. Une ambiance de travail apaisée et propice à la mise en œuvre des apprentissages.
  5. Le développement de comportements pro-sociaux, favorisant le vivre ensemble.

atelier de pleine conscience

 

  • Comment se déroule ces ateliers ?

Les cycles scolaires sont un ensemble de 6 à 8 ateliers. Je viens une fois par semaine en classe, pendant 50 minutes, sur plusieurs semaines. Le cycle est évolutif et adapté à l’âge des enfants.

Chaque atelier est thématique : la respiration, l’attention, les émotions, la bienveillance… Les enfants expérimentent quelques instants de silence, de respiration… Ils apprennent à observer leur météo intérieure, à repérer leurs émotions dans le corps, à porter leur attention sur un élément et à s’amuser de leur esprit espiègle ! Ils partagent de beaux moments en groupe, qu’ils peuvent reproduire par la suite.

  • Les enfants sont-ils réceptifs à ces séances ?

Les institutrices-teurs et moi-même remarquons que les enfants fort distraits, stressés, impulsifs ou ayant un comportement « difficile » en classe sont très réceptifs aux ateliers de pleine conscience. Comme il n’y a pas d’enjeu, ils s’apaisent en prenant du plaisir à comprendre qu’ils peuvent agir autrement avec leurs pensées « perroquets » ou leur corps qui réagit (trop) rapidement aux émotions fortes.

Mais je me rends compte, après avoir donné des ateliers dans 30 classes, que tous les enfants y trouvent leur compte. Il m’arrive d’en croiser quelques-uns en faisant mes courses ! Alors, je rencontre aussi les parents qui me disent « aaah, c’est vous, Maïté ! Depuis les ateliers dans sa classe, mon fils me dit de respirer quand je suis en voiture… Et franchement, ça marche». Je vois un grand sourire sur le visage de l’enfant ! Un jour, au début des grandes vacances, dans une file du supermarché, une maman me dit « vous savez, elle a rangé tous ses classeurs au grenier. Mais elle gardé son carnet de pleine conscience à côté de son lit. Elle le regarde souvent ! ». Ce sont mes plus beaux cadeaux !meditation enfants

  • Vous collaborez avec l’enseignant ? Peut-il continuer par après à appliquer la pleine conscience dans sa classe ?

Pour que les élèves et la classe toute entière puissent bénéficier des effets de la pleine conscience, la collaboration et l’implication entière de l’enseignant est vraiment primordiale. Une rencontre préparatoire est organisée, ainsi que des temps d’échanges tout au long du cycle et à la fin de celui-ci. L’enseignant participe vraiment à l’atelier et fait les exercices avec les enfants. Il est invité à continuer les pratiques avec sa classe entre les ateliers, grâce à des petits exercices de 5 minutes qui lui sont proposés. Ensuite, il verra quelles sont les pratiques qui soutiennent le mieux les enfants dans leur apprentissage et dans leur apaisement.

Par contre, j’insiste sur le fait que ce n’est pas une baguette magique ni un outil de discipline. Et que ce n’est pas en sautant de l’avion qu’on coud son parachute… L’attention à soi s’entraîne, comme un sport. Il est donc important de pratiquer un peu tous les jours, en situation calme et plus agitée. Et pour cela, la respiration consciente est un bon support.

  • La pleine conscience peut-elle convenir à tous les enfants ?

Oui, de manière générale, à partir de 5 ans. Avant cet âge, la plupart des enfants portent une attention très ciblée à chaque chose qu’ils font. Regardez un petit enfant de 3 ans jouer avec un morceau de bois… Tous ces sens sont en éveil !

Les pratiques de pleine conscience peuvent convenir à des enfants présentant des troubles de l’attention, de l’hyperactivité voire de l’autisme. Bien souvent, les exercices proposés sont appréciés et aident souvent ces enfants à mieux gérer ce qui les perturbent, comme l’impulsivité, les pensées négatives, les émotions fortes… Ce n’est pas une thérapie – ni une baguette magique ! – mais la pratique de la pleine conscience peut venir en complément de celle-ci. Toutefois, ce n’est pas recommandé lors d’une phase aigue de dépression, de trouble bi-polaire…la pleine conscience à l'école

  • Si un enseignant est intéressé par ce sujet (et on espère qu’il y en aura beaucoup 😉 ), quelle est la marche à suivre pour organiser un atelier dans son école ?

Et j’en vois de plus en plus, c’est très encourageant ! L’enseignant peut me contacter via mon site, en m’envoyant un message ou en me téléphonant (coordonnées ci-dessous). Nous prenons alors un rendez-vous et nous nous rencontrons une première fois pour faire le point sur la demande (la réalité des attentes, le nombre de classes, un module découverte pour les adultes, le paiement…). Nous organisons ensuite l’agenda et les modalités pratiques.

  • Vous faites également partie de Graines d’Emergences, pouvez-vous nous en dire plus ?

L’équipe de Graines d’Emergences est composée de 7 femmes venues d’horizons complémentaires, qui ont choisi de dédier tout ou une partie de leur vie professionnelle à la diffusion et à la transmission des pratiques de pleine conscience.

Nous formions déjà un chouette groupe quand Emergences (dont les « Journées Emergences » sont très connues) souhaitait créer un pôle « éducation » à leur asbl. Ilios Kotsou et Caroline Lesire ont donc fait appel à nous pour partager au mieux cette pratique dans les établissements scolaires ou autres associations.

Pratiquant la méditation à titre personnel depuis plusieurs années, et ayant remarqué nous-mêmes les bénéfices de la pleine conscience, nous nous sommes formées aux meilleures méthodes en Belgique ou à l’étranger pour intervenir auprès des enfants/ados (L’attention, ça marche d’Eline Snel, l’UCL, Mindfulness in School Project (UK), Mindful Schools (USA) ,…) ou auprès des adultes (ULB, CFM…).

L’enseignement de la pleine conscience demande de pratiquer soi-même tous les jours. Nous participons à de nombreux colloques et retraites de qualité. C’est une grande joie et un gage de qualité que de travailler dans cette belle équipe !

  • Avez-vous un conseil à donner aux parents qui voudraient proposer la pleine conscience à leurs enfants ?

La première chose (et peut-être l’unique !) est de pratiquer soi-même l’attention bienveillante et la respiration consciente. Il est insensé de demande à un enfant d’être calme et attentif si nous ne le sommes pas nous-mêmes.

Il est impossible de l’être à chaque instant, évidemment ! Mais en revenant à notre respiration quand on sent l’énervement se pointer ou en éteignant son ordinateur pour écouter vraiment, c’est le plus beau cadeau de pleine conscience que l’on peut faire à ses enfants.

Je propose souvent aux parents de faire une expérience des 5 sens dans la voiture. Il y a tellement de trajets que c’est un super endroit pour être attentif ensemble ! Chaque jour, les parents et les enfants observent une chose pour la première fois… En écoutant, regardant, touchant, sentant ou même goûtant vraiment, nous pouvons remarquer quelque chose de différent et s’en réjouir ! Avec mes ados, nous aimons regarder le ciel en arrivant à l’école. Sa couleur, les nuages… ça ne dure pas longtemps et parfois, ils lèvent à peine la tête. Mais ça permet de se connecter à ce qui est vraiment là, et diminuer le train de pensées déjà en route.atelier de pleine conscience

  • Nous avons beaucoup entendu parler du livre « Calme et attentif comme une grenouille », pouvez-vous nous en dire quelques mots ? Avez-vous d’autres conseils « lecture » à proposer aux parents, aux enseignants ou même aux enfants sur ce sujet ?

Eline Snel a eu cette belle idée d’adapter aux enfants le protocole MBSR (Mindfulness-Based Stress Reduction), créé pour les adultes par John Kabat-Zinn. C’est un livre de référence, le premier !, qui permet aux parents d’introduire la présence et la bienveillance dans la famille. Par des exemples concrets, des expériences de vie, des propositions simples, la pleine conscience s’invite au quotidien. Le CD est particulièrement apprécié des enfants et de nombreux parents disent qu’ils choisissent eux-mêmes la plage qu’ils préfèrent. Quel beau cadeau !Calme et attentif comme une grenouille

D’autres livres sont également de grande qualité :

Respirez!, Eline Snel, Ed. Les Arènes (+ CD)Eline Snel Respirez

Mindfulness : la pleine conscience pour les ados, David Dewulf, Ed de boeck (+CD)La pleine conscience pour les ados

Tout est là, juste là, Jeanne Siaud-Facchin, Ed. Odile Jacob (+CD)Tout est là, juste là

Comment ne pas finir comme ses parents, Soizic Michelot, Ed. Les Arènes (+CD)
Mon gros coup de cœur pour les ados ! Ce livre s’adresse directement à eux… juste génial !Comment ne pas finir comme tes parents

Heureux et détendu, Marine Locatelli, Nathan EditionHeureux et détendu

Mon cahier récréatif de méditation, Marine Locatelli, Eyrolles
Les deux livres de Marine s’adressent directement aux enfants. Un régal !mon cahier récréatif de méditation

Un cœur sage et tranquille, Suzan Kaiser-Greenland, Ed. Les Arènes (+CD)
Mon coup de cœur pour les parents et les enseignants, il complète la Grenouille d’Eline Snel.un coeur tranquille et sage

Pratiques corporelles de bien-être, Mieux apprendre à l’école, mieux gérer sa classe, Sébire et Pierotti, Editions EPSPratiques corporelles de bien-être

Ajuster la météo intérieure des enfants, Manon Jean, Editions Card
Chouette en classe !ajuster la météo intérieure des enfants

Méditations pour les enfants – Cahier d’exercices, Elizabeth Couzon 
Des approches diversifiéesméditation avec les enfants

Temps Calme !, Gilles Diederichs, Larousse (50 méditations pour tous les enfants de 4 à 12 ans)temps calme

 

Et une petite vidéo 😉

Calme et attentif comme une grenouille – Respirez


On espère que, comme nous, vous êtes maintenant convaincues par cette pratique auprès des enfants 😉 . On espère également que dans un futur (le plus proche possible), la pleine conscience puisse être pratiquée dans un grand nombre d’écoles (toutes ? 😉 ) et pourquoi pas intégrer le programme scolaire. Enseignant-es, si vous nous lisez et que vous souhaitez organiser ce genre d’ateliers dans votre classe, voici les coordonnées de Maïté 😉 :

Maïté Massart / 0479 48 92 32
maitemassart@capaccord.com
N’hésitez pas à visiter son site internet : www.capaccord.com

Plus d’infos sur Emergences et Graines d’Emergences : www.emergences.org

Pour rejoindre la page Facebook de Calme et attentif comme une grenouille, c’est ici !


On remercie une nouvelle fois chaleureusement Maïté pour le temps qu’elle nous a accordé et pour toutes ces références ! On lui souhaite plein de jolis ateliers, de chouettes rencontres et surtout la continuation de ce beau parcours !

Retrouvez ici les autres articles des Belgomums 😉


Si vous aimez notre univers et nos articles, n’oubliez pas de vous abonner à notre page Facebook, notre compte Instagram ou de nous suivre sur Hellocoton.

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires

    • Laurélie Répondre

      On est contentes également que tu aies trouvé ça intéressant ! On a pris beaucoup de plaisir à partager sur ce sujet en lequel je crois beaucoup ! 🙂

Laisser un message

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Navigate