Une collation saine et goûteuse : les Energy Balls « Super Bon »

Quand nos ventres crient famine, mais que, oh désespoir, l’heure du repas est encore loin, ce n’est pas toujours évident de trouver une collation saine et goûteuse à se mettre sous la dent ! Et c’est pareil pour les plus petits : on se creuse souvent les méninges pour leur trouver un en-cas sain à glisser dans leur cartable…

Mais ça, c’était avant ! Avant de rencontrer Stéphanie et ses Energy Balls, et surtout avant de les goûter ! 😉

Stéphanie est maman de jumeaux, elle a bien survécu au passage de la quarantaine en dépit de ses craintes et elle a mille idées à l’heure. Elle s’est lancée dans l’aventure de « Super Bon » il y a quelques temps déjà et elle nous explique comment lui est venue cette idée !


Rencontre avec Stéphanie, créatrice de « Super Bon »

Les débuts de Super Bon…

Diététicienne depuis 20 ans, je me suis très vite spécialisée en pédiatrie. Mon crédo peut se résumer en un mot : le plaisir avant tout ! Je suis gourmande et curieuse, et j’estime que manger ne devrait jamais rimer avec privation et frustration, d’où mon accompagnement totalement individualisé lors de mes consultations.

La qualité de l’alimentation industrielle est de plus en plus déplorable et, bien que pas du tout extrémiste, je fais une fixation depuis de nombreuses années sur les ravages du sirop de glucose et son pote le sirop de glucose-fructose. Comme j’aime tester des recettes pour le goûter de mes enfants (inattendues parfois, comme le moelleux choco-courgettes !), j’ai eu envie en 2015 de trouver une friandise qui correspondait à mes nombreux critères de santé et de goût.

Et comme je n’ai – à mon grand désespoir – que 24h sur une journée, il fallait que ça plaise à toute la famille, histoire de ne pas devoir passer plus de temps qu’il n’en faut en cuisine.

Quelques recherches sur le net, et les energy balls – très connues en Angleterre – sont apparues comme une évidence.

Après mon conjoint et les kids, c’est mon sportif de papa qui les a adoptées : il trouvait les équivalents du commerce beaucoup trop sucrés pour sa digestion fragile, et souvent bien trop secs. Or, dans le domaine sportif, mâcher ou agir, il faut parfois choisir !

De tests en famille en dégustations entre amis, j’ai participé à un premier événement où toute ma production a été écoulée avant l’heure de fermeture. J’ai constaté que je n’étais pas la seule à m’interroger et les 250 balls vendues ce jour-là me donnait une preuve supplémentaire.

Peux-tu nous expliquer ce que sont les Energy Balls ?
En quoi est-ce un produit sain ?

Littéralement, une energy ball est une boule d’énergie (pour faire court, je parle souvent de mes boulettes, on est Wallonne ou on ne l’est pas !) : environ 400kcal/100g, ce n’est pas ce qu’on peut appeler du light, et c’est tant mieux car je déteste cette appellation.

Les ingrédients de base sont les fruits secs, c’est-à-dire les fruits auxquels on a enlevé l’eau par déshydratation et dans lesquels il reste essentiellement le sucre (dattes, figues, raisins, abricots, pomme, … ) et les fruits oléagineux, ceux qui fournissent de l’huile, riche en graisse donc (amandes, noix, noisettes, …). A ces aliments, d’autres sont ajoutés pour varier les goûts, mais aussi les bienfaits.

Les energy balls sont donc riches en graisses de bonne qualité, protectrices au niveau cardio-vasculaire ; en protéines végétales ; en fibres pour le transit ; en vitamines et minéraux ; en anti-oxydants.

Ma particularité contrairement à de nombreuses recettes, c’est de n’ajouter aucune source de sucre autre que les fruits : ni miel, ni sirop d’agave. Même s’ils sont naturels, ces sucres ne sont pas utiles dans mes recettes. Les ingrédients ne sont ainsi pas camouflés par le goût du sucre qui peut prendre beaucoup de place (in utéro, c’est déjà la saveur préférée des bébés !).

J’ai également décidé d’en faire un produit frais, et donc de ne pas conditionner sous atmosphère dite protectrice, ni sous-vide, pour conserver le moelleux et la fraîcheur.

J’atteins peu à peu mon objectif de départ d’assurer un produit 100% bio d’ici quelques semaines, pour limiter encore plus la présence de substances indésirables et obtenir la qualité gustative que j’attends personnellement quand je mange (le plaisir, toujours le plaisir !).

Pas d’additif donc, et un seul allergène (fruits à coque).

A qui s’adressent-elles ?
Quel est le moment idéal pour les déguster ?

A toute la famille ! Un Super Bon Energy Ball calme efficacement les fringales de fin de matinée, quand la réunion s’éternise et que l’estomac crie famine, ou de fin de journée, quand on rentre du boulot et qu’on a encore mille choses à faire avant d’arriver à la case « souper ». C’est l’en-cas idéal quand on part en balade et qu’on ne veut pas s’encombrer de multiples rations de survie (les journées shopping ou les randonnées, ça creuse) ; pour faire découvrir les fruits secs et oléagineux de manière ludique aux enfants, en alternative aux bonbons pour le 10h ; à la maman surbookée qui se culpabilise de ne pas toujours donner du « fait maison avec amour » à ses enfants (donner avec amour, c’est bien aussi) ; avant le sport pour se sentir moins lourd qu’avec une banane, mais tout aussi performant ; pendant le sport de longue durée (excellent ravito en trail par exemple) ; après le sport pour une bonne récupération grâce à la composition nutritionnelle optimale ; et juste pour le plaisir quand on a envie « d’un petit sucré ».

Si je remets strictement ma casquette de diététicienne, je peux ajouter que les diabétiques peuvent en consommer, et que pour les personnes qui ont des difficultés à se nourrir, c’est un apport calorique non négligeable dans une toute petite portion facile à manger.

Quels sont les différents goûts que tu proposes ?

Actuellement, 6 saveurs sont proposées (scoop : je leur cherche des petits noms d’ailleurs, toutes les suggestions sont les bienvenues 😉 ). Toute l’année, je produis :

  • PUR CACAO : un mélange de dattes, d’amandes, de noix de pécan, et de cacao pur
  • COCO : des abricots, des noisettes, de la coco râpée et c’est tout
  • FIGUE : des figues et des dattes associées aux amandes et au thé matcha (de la société belge IRO dès mars 2018, parce que j’aime m’entourer de partenaires qui ont les mêmes valeurs que moi), avec un enrobage de graines de chia
  • GINGER : mix de dattes, amandes, noix de cajou, maca et gingembre frais, le tout enrobé de graines de sésame

Lors des fêtes de fin d’année, deux saveurs de saison sont également proposées :

  • Une avec du spéculoos : c’est la seule saveur qui contient du sucre et du gluten, mais moins de sucre que ceux de la célèbre marque, et confectionnés par un artisan de mon village ;
  • L’autre à la cannelle et à l’orange, d’une texture semblable au massepain, le sucre en moins.

Où peut-on trouver tes « Super Bon » ?

Actuellement, le principal canal d’approvisionnement est mon atelier, et mes participations aux salons et marchés. Deux épiceries, Vrac’attitude (Gerpinnes) et Le petit Chaperon vert (épicerie itinérante dans le Brabant Wallon), commercialisent déjà SUPER BON.

La prospection est en cours pour de nouveaux partenaires !

Quelle est ton actu ?

Au niveau de la gamme, une version sans fruit à coque arrivera d’ici le printemps.

Et l’agenda est bien rempli ces prochaines semaines : plusieurs ventes*dégustations sont prévues en Wallonie : à Soignies le 4 mars, à Charleroi puis Sambreville le 9 mars, à La Louvière le 10 mars, à Gerpinnes le 15 mars, à Mariembourg le 31 mars …. (toutes les infos ici) et d’autres encore à venir.

Fin avril, je serai présente sur l’événement « les Moms exposent » à Mons (un évènement des Mompreneurs).

Je serai également chaque mois à partir d’avril sur le marché des producteurs locaux de Thuin.


Merci Stéphanie pour cette belle présentation !

Et puis, nous, on a eu la chance de tester, de goûter, et d’approuver cet en-cas délicieux !

Ce qu’on a aimé :

  • Un en-cas sain qu’on déguste sans culpabilité.
  • Sa fraîcheur et son moelleux.
  • La conservation n’est pas de trop courte durée, on a le temps de les déguster !
  • C’est vraiment pour toute la famille : il y en a pour tous les goûts ! Les enfants ont eu une préférence pour le Pur Cacao et le Coco, leur papa pour le Figue (pour la touche originale du thé matcha) et le Ginger (pour le côté peps du gingembre) ; et pour ma part, un véritable coup de coeur pour le Pur Cacao qui se mange comme une truffe !
  • Son côté pratique : on l’emporte partout !
  • Son apport en énergie.
  • Les valeurs prônées par Stéphanie, et sa volonté de proposer un produit 100% bio.

Vous l’aurez compris, on est conquis ! C’était une première, mais les Energy Balls « Super Bon » sont une très belle découverte et une belle expérience qu’on n’hésitera pas à réitérer ! 😉


Vous souhaitez en savoir plus sur Super Bon ?

Pour passer commande ou demander des infos : hello@superbon.be ou 0476/685.162

Pour retirer les commandes à l’atelier, sur rendez-vous :
Rue du Bourgmestre Evrard, 56 à Sambreville.

Le prix : 7 euros/100g (ce qui correspond à 5 Energy Balls)


Et vous, vous connaissiez ? Vous en avez déjà goûté ?


Si vous aimez notre univers et nos articles, n’oubliez pas de vous abonner à notre page Facebook, notre compte Instagram ou de nous suivre sur Hellocoton.

Rendez-vous sur Hellocoton !

4 commentaires

  1. hummmm, idéal en effet pour le petit creux de 11h ou celui de fin d’après midi
    je vais alors voir si les livraisons sont possibles de l’autre coté de la frontière…

    • Laurélie Répondre

      Oui, cet en-cas peut tomber à pic 😉
      N’hésite pas à envoyer un mail à Stéphanie, elle répondra à la question 🙂
      Belle journée !

Laisser un message

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Navigate